Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La flotte mondiale des MQ-9 Reaper a effectué 1 000 000 d'heures de vol

La flotte mondiale des MQ-9 Reaper a effectué 1 000 000 d'heures de vol

Photo : (c) USAF - Un drone MQ-9 Reaper de l'US Air Force sur le tarmac, de nuit.

Dans un communiqué de presse publié Mardi 17 Mars, le constructeur américain General Atomics a indiqué que la flotte mondiale des MQ-9 Reaper a effectué 1 000 000 d'heures de vol depuis la mise en service de ce drone, successeur, mais aussi complémentaire, des MQ-1 Predator.

"Etape historique" selon les termes de l'avionneur américain, sur ces 1 000 000 d'heures de vol, 90% ont été réalisées au cours de mission opérationnelle, que ce soit en opération extérieure, ou au-dessus du territoire des Etats équipés ce drone.

Parmi les utilisateurs qui ont permis de franchir ce cap impressionnant, il y a notamment l'US Air Force, l'US Department of Homeland Security, la NASA, l'Aeronautica Militare, la Royal Air Force, ainsi que l'Armée de l'Air française, qui déploie ses appareils sur la base aérienne de Niamey, au Niger, dans le cadre de l'opération Barkhane, qui a pour but de contenir la menace terroriste au sein de la bande sahélo-saharienne.

General Atomics a précisé que depuis le premier vol d'un MQ-9 Reaper, le 02 Février 2001, la flotte avait réalisé pas moins de 78 600 sorties aériennes, dans la cadre de missions de soutien aux troupes au sol avec des frappes aériennes, à la surveillance des frontières, à l'évaluation des dégâts causés lors des catastrophes naturelles, ainsi qu'à la réalisation de missions au profit de scientifiques.

Par jour, et en moyenne, la flotte mondiale de MQ-9 Reaper, évaluée à 230 aéronefs environ, effectue pas moins de 700 heures de vol. En Octobre 2014, moins de dix mois après leur entrée au sein de l'Armée de l'Air française, les Reaper de l'Escadron de Drones 1/33 "Belfort" ont réalisé plus 2 000 heures de vol au-dessus de la bande sahélo-saharienne.

Partager cet article

Commenter cet article