Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le porte-avions Charles de Gaulle navigue désormais dans le Golfe Arabo-Persique

Le porte-avions Charles de Gaulle navigue désormais dans le Golfe Arabo-Persique

Photo : (c) EMA - Le pétrolier-ravitailleurs Meuse ravitaille le porte-avions Charles de Gaulle.

Depuis Mardi 13 Janvier, le porte-avions français Charles de Gaulle a appareillé de son port d'attache de Toulon afin de partir pour une mission (Nom : Arromanches) de plusieurs mois à destination du Moyen-Orient et de l'Inde.

Autour du porte-avions, on trouve le Groupe Aéronaval (GAN), constitué d'un état-major embarqué, le Groupe Aérien Embarqué (GAE) comprenant douze rafale M, neuf Super-Etendard Modernisés, un E-2 Hawkeye (au lieu de deux), ainsi que quatre hélicoptères. Il y a également la frégate de défense aérienne Chevalier Paul et son hélicoptère Caïman Marine, le pétrolier-ravitailleurs Meuse, et enfin, un sous-marin nucléaire d’attaque. La frégate anti-sous-marine sera fournie par la Royal Navy, avec le HMS Kent, qui a rejoint le GAN en mer Rouge.

C'est dans ce cadre là que depuis le Dimanche 15 Février, "au terme de sa patrouille dans la zone d’intérêt que constitue le Golfe d’Aden et le Nord de l’Océan Indien, le groupe aéronaval constitué en Task Force 473 (TF) autour du porte-avions Charles de Gaulle a franchi le détroit d’Ormuz" et navigue désormais sur les eaux du Golfe Arabo-Persique, selon les déclarations de l'Etat Major des Armées.

Avant d'arriver dans cette région stratégique, les marins français, selon le communiqué de l'EMA publié le Jeudi 19 Février, ont participé pendant un mois à des patrouilles "destinées à contribuer à la sécurisation des espaces maritimes d’intérêt en Méditerranée, en mer Rouge et dans le golfe d’Aden, ainsi que plusieurs actions de coopération réalisées avec des pays partenaires".

Si l'on s'attend beaucoup à ce que la Marine Nationale s'engage contre l'Etat Islamique en Irak, afin de soulager les aviateurs de l'Armée de l'Air qui opèrent depuis la Jordanie (six Mirage 2000D) et depuis les Emirats Arabes Unis (neuf Rafale, et un ravitailleur C-135FR), cette participation n'est pas totalement certifiée.

En effet, le Président de la République François Hollande avait déclaré, lors de ses voeux aux Armées, que le Charles de Gaulle "donnera tous les moyens d’une projection à tout moment en cas de tension supplémentaire", et que "nous pourrons si nécessaire mener des opérations en Irak avec encore plus d’intensité et d’efficacité".

Il est à noter qu'avec l'arrivée du porte-avions dans cette zone, ce dernier "va prochainement opérer au sein de la Task Force 50, aux côtés du groupe aéronaval américain constitué autour du porte-avions Carl Vinson".

Enfin, l'Etat Major des Armées a également précisé que les marins français "effectuent un ultime arrêt à Manama, capitale du royaume de Bahreïn et siège du commandement naval américain dans l’Océan Indien" afin de "finaliser les derniers détails pratiques de la très prochaine intégration de la TF 473 à la TF 50".

Partager cet article

Commenter cet article