Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Les Etats-Unis déploient en Irak des aéronefs supplémentaires pour les missions de recherche et de sauvetage au combat

Les Etats-Unis déploient en Irak des aéronefs supplémentaires pour les missions de recherche et de sauvetage au combat

Photo : (c) USAF - Deux HH-60G Pave Hawk et des militaires américains s'entraînent à une mission CSAR à Nellis.

Le 24 Décembre 2014, au cours d'une mission dans la région syrienne de Racca, un pilote de chasse jordanien s'est éjecté non loin de la ville syrienne qui porte le même nom que la région. Quelques minutes après le crash de son F-16C, qui proviendrait d'une défaillance du réacteur, et non en raison du tir d'un missile sol-air tiré par les jihadistes de l'Etat Islamique, ces derniers ont capturé le pilote.

Gardé en captivité pendant plusieurs semaines, dont on n'ose pas imagier les conditions de détention, et après des négociations qui ont échoué entre la Jordanie et les jihadistes, ces derniers ont sauvagement assassiné le pilote en le brûlant vif, enfermé dans une cage en fer, et tout cela mis en scène dans une vidéo d'une dizaine de minutes.

A la suite de ce crash donc, les Emirats Arabes Unis et le Maroc (bien que la participation de ce pays n'a jamais été officielle) ont décidé de stopper leurs missions aériennes au-dessus du territoire irakien et syrien.

En effet, selon l'information révélée par le célèbre quotidien américain New-York Times, le gouvernement émirati et marocain a pris la décision de stopper ses frappes en raison d'un manque trop important de moyens aériens utilisés dans les missions de recherche et de sauvetage au combat.

Les appareils utilisés pour les missions CSAR (Combat Search And Rescue, en anglais / RESCO, Recherche et Sauvetage au Combat, en français), comme les hélicoptères HH-60G Pave Hawk ou les V-22 Osprey sont tous basés, officiellement, sur des bases au Koweït. Or, la très grande majorité des missions se déroule dans le Nord de l'Irak, là où les jihadistes de l'Etat Islamique sont le plus actif et où ils ont conquis des territoires.

C'est pourquoi, à la suite d'une demande émanant de ces deux pays, et afin d'assurer une meilleure sécurité pour les pilotes de la coalition, les Etats-Unis ont décidé de déployer dans le Nord de l'Irak, à Erbil, des moyens aériens afin de pallier à ce manque. Une source militaire américaine, citée, ici aussi, par le New-York Times, a précisé que le Pentagone est "en train de repositionner des équipes dans le nord de l’Irak". Ce déploiement au plus près des combats permettra "de réduire le temps mis pour atteindre des pilotes éventuellement tombés dans une zone détenue par l'Etat Islamique".

A noter que la Turquie n'a pas accepté que des aéronefs américains soient stationnés sur une de ses bases aériennes dans le cadre de ces missions de recherche et de sauvetage au combat. Selon le Wall Street Journal, "les Etats-Unis ont également cherché à faire stationner des aéronefs en Turquie, mais Ankara a rechigné au fait que Washington puissent utiliser ses bases".

Si certains pays ont désiré suspendre leurs frappes aériennes en raison de ce manque de moyens RESCO, ce n'est certainement pas le cas de la Jordanie, qui vient de mener une vaste opération aérienne qui s'est conclue par la réalisation d'une vingtaine de frappes sur des cibles de l'Etat Islamique en Syrie, avec notamment la destruction de dépôts de munitions, ainsi que des camps d'entraînement. Ces raids des F-16C de la Force Aérienne Royale Jordanienne ont été soutenus par des F-16 et des F-22A de l'US Air Force qui assuraient la protection des aéronefs, et par des ravitailleurs américains, qui étaient là pour allonger le temps des appareils sur zone.

Cette campagne aérienne jordanienne a été l'occasion de montrer aux jihadistes de l'Etat Islamique la détermination de la Jordanie à lutter contre ces terroristes. C'était également l'occasion pour les frères d'armes du pilote jordanien assassiné de venger sa mort, et de l'honorer, encore une fois, en effectuant notamment un passage bas au-dessus de la maison de sa famille, au retour d'une mission de guerre.

Le plus :

Vidéo : Campagne aérienne de la Force Aérienne Royale Jordanienne contre l'Etat Islamique.

Partager cet article

Commenter cet article

Patrick 09/02/2015 18:02

Petit clin d'oeil en forme de leçon de français: On ne pallie pas a un manque, mais on pallie un manque!

Stéphane 07/02/2015 15:42

Oui, aussi, c'est un F-16 C ?

Je croyais un A, ils n'ont que des A normalement !

Defens'Aero 07/02/2015 20:47

Bonsoir,

Bien vu ! C'est une erreur de ma part.
La Jordanie dispose de F-16A et B.

Loïc.

Stéphane 07/02/2015 13:52

Bien aussi, l'escorte des F16 et F22 de l'USAF.

Stéphane 07/02/2015 13:50

Et aussi, bonne décision de la part des USA, bien que pour lui, ça soit déjà trop tard !

Stéphane 07/02/2015 13:46

Bravo, et encore bravo, pour ses frères d'arme !

Ils ont des couilles !!