Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Royal Air Force déploie un E-3D Sentry AWACS au-dessus de l'Irak et de la Syrie

La Royal Air Force déploie un E-3D Sentry AWACS au-dessus de l'Irak et de la Syrie

Photo : (c) RAF - Décollage d'un E-3D Sentry AWACS de la Royal Air Force depuis la base d'Akrotiri.

Le Royaume-Uni, ou plus précisément la Royal Air Force, est l'un des pays européens qui participe à la coalition internationale qui frappe quotidiennement l'autoproclamé Etat Islamique en Irak et/ou en Syrie, selon les choix politiques réalisés par les gouvernements au pouvoir.

Depuis le 26 Septembre donc, le contingent britannique, stationné sur la base aérienne d'Akrotiri, est composé de huit Tornado GR.4, d'un C-130J Super Hercules, d'un ravitailleur A330 MRTT, d'un avion de reconnaissance RC-135W, et de quatre MQ-9 Reaper. Dorénavant, il faut y greffer un E-3D Sentry AWACS, appartenant au 8 Squadron, et habituellement stationnée sur la base aérienne anglaise de Waddington.

En effet, dans un communiqué publié Vendredi 30 Janvier, la Royal Air Force a officialisé le déploiement d'un E-3 Sentry, toujours sur la base aérienne d'Akrotiri, à Chypre, aux côtés des autres aéronefs britanniques. L'appareil, qui a atterri sur la base anglaise deux jours plus tôt, le Mercredi 28 janvier, est intégré dans l'opération Shader, qui est le nom choisi Londres pour cette opération.

La Royal Air Force a notamment déclaré "qu'en plus de fournir une capacité de commandement et de contrôle aérien, le Sentry offre une capacité utile afin de diriger et de coordonner l'énorme dispositif aérien de la coalition. Il restera à Chypre pour les prochains mois".

Les missions effectuées par les pilotes anglais se feront au-dessus de l'espace aérien irakien, mais aussi syrien, puisque les aviateurs à bord de l'E-3D auront la lourde tâche de coordonner tous les vecteurs aériens de la coalition qui se trouvent en vol, dans la région.

En plus de gérer les vols des aéronefs de la coalition, les opérateurs à bord veilleront à ce qu'il n'y ait pas de problèmes avec les autres avions de chasse qui évoluent dans la région, notamment ceux issus de l'Armée de l'Air syrienne, ou ceux de la Force Aérienne de la République Islamique d'Iran (lire l'article >> Des F-4 Phantom II iraniens participent aux opérations contre l'Etat Islamique)

Cet aéronef britannique complétera le dispositif aérien de la coalition concernant les avions de contrôle aéroporté, puisque l'on retrouve déjà sur place des E-3 Sentry AWACS de l'US Air Force, ainsi qu'un E-7A Wedgetail appartenant à la Force Aérienne Royale Australienne.

Partager cet article

Commenter cet article