Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Les six Mirage 2000D déployés en Jordanie ont effectué 600 heures de vol

Les six Mirage 2000D déployés en Jordanie ont effectué 600 heures de vol

Photo : (c) EMA - Un Mirage 2000D lors d'une mission, équipé d'un pod ATLIS, deux GBU en point ventral, de deux bidons, et d'un MICA IR.

Bien que l'Armée de l'Air vient de faire face à un terrible et tragique accident sur la base aérienne espagnole de Los Llanos, à Albacete, les autres aviateurs, engagés dans les différentes opérations intérieures et extérieures continuent d'effectuer leurs missions. C'est notamment le cas avec l'opération Chammal, où la France frappe régulièrement, en Irak seulement, l'autoproclamé Etat Islamique.

600 heures de vol pour les Mirage 2000D :

Lors du point presse hebdomadaire qui s'est déroulé Jeudi 29 Janvier, l'Etat-Major des Armées a donné un bilan chiffré supplémentaire, en plus de celui de la semaine dernière, des six Mirage 2000D, stationnés sur la base aérienne d'Azraq, en Jordanie, et engagés depuis le début du mois de Décembre au sein de la force Chammal.

Selon l'EMA, en deux mois, "les équipages de Mirage 2000D ont effectué plus de 600 heures de vol pour des missions de reconnaissance armée". Ce détachement a eu l'honneur de recevoir, Mardi 26 Janvier, "le général de Pierre De Villiers, Chef d’Etat-Major des Armées", afin de procéder à "’une inspection de théâtre", toujours selon l'EMA.

On ne sait pas combien de frappes aériennes ont été réalisées par les six Mirage 2000D en raison d'une demande émanant des pays hôtes, en particulier du gouvernement jordanien, qui aurait demandé à Paris une certaine discrétion à ce sujet. De ce fait, l'EMA indique uniquement le lieu et la date de la frappe en question, et il ne précise plus le type d'aéronef.

17 missions et deux frappes en une semaine :

Entre le 22 et le 29 Janvier, la force Chammal a réalisé "17 missions aériennes au-dessus du sol irakien". L'Etat-Major des Armées précise dans son communiqué que "deux d’entre elles ont abouti sur des frappes contre des objectifs de Daech [ou Etat Islamique, NDLR], les 24 et 25 Janvier, permettant notamment la neutralisation d’une vingtaine de combattants terroristes".

Comme d'habitude, la première frappe a été portée dans la région de Mossoul, au Sud-Est de la ville, tandis que la seconde s'est déroulée "dans la vallée de l’Euphrate, à l’Est de Ramadi". C'est, à ma connaissance, la première fois que l'Armée de l'Air effectue une frappe contre l'Etat Islamique dans cette zone.

Une centaine de bombes larguées :

Depuis le début de l'opération Chammal au mois de Septembre 2014, les pilotes de chasse français de Rafale et de Mirage 2000D ont largué une centaine de bombes, que ce soit des GBU-12, des GBU-49, ou des AASM (Rafale uniquement), lors des quelques 300 missions (environ) qu'ils ont réalisé.

Plus de 3 000 heures de vol au total :

Selon le blog Le Mamouth, les Rafale, les Mirage 2000D, le ravitailleur C-135FR, ainsi que l'E-3F AWACS (rentré en France depuis un moment maintenant), ont accumulé plus de 3 000 heures de vol au-dessus du territoire irakien.

Trois Rafale relèvent ceux déjà présents sur place :

Dans un autre communiqué, l'Etat-Major des Armées a indiqué que le 24 Janvier, trois Rafale, dont deux qui proviennent du Régiment de Chasse 2/30 "Normandie-Niémen" et un de l'Escadron de Chasse 1/7 "Provence", ont décollé de la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan afin de rejoindre la base 104 d'Al Dhafra.

Accompagnés par un ravitailleur C-135FR du Groupe de Ravitaillement en Vol 2/91 "Bretagne", le tanker, qui a ravitaillé chaque Rafale à trois reprises, a permis aux pilotes de chasse d'effectuer un vol sans escale, pendant six heures.

Ils relèvent donc les trois Rafale qui avaient été envoyés

La frégate anti-aérienne Jean Bart a terminé sa mission :

Toujours dans le cadre de l'opération Chammal, la frégate Jean Bart, engagée depuis le 22 Octobre 2014 au sein de la Task Force 50, articulée autour du porte-avions américain USS Carl Vinson et de son groupe aéronaval, vient de terminer sa mission.

Bien qu'il s'agisse ici du volet naval, chose peu traitée sur Defens'Aero, un petit résumé s'imposait afin de marquer la fin de cette mission.

Selon l'Etat-Major des Armées, les marins de la Marine Nationale arrivent aux termes de leurs trois mois de mission avec "un bilan extrêmement positif". La frégate française a eu pour mission le "contrôle d’une zone de défense aérienne au profit du CAOC (centre inter-alliés des opérations aériennes) situé au Qatar" (Sector air defence commander - SADC), et la défense aérienne du porte-avions américains (Air missile defence commander - AMDC).

Les équipages français ont également eu la tâche d'effectuer une mission "Horizon Reference Unit (HRU)", qui consiste, selon l'EMA, à se positionner "dans l’axe de la piste du porte-avions pour servir de référence aux pilotes de chasse lors de leur séquence d’appontage".

Des informations complémentaires concernant les missions effectuées, les bilans, ... sont disponibles dans l'article en question, en cliquant ici.

Partager cet article

Commenter cet article