Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Les hélicoptères néerlandais AH-64D Apache ont effectué un raid contre un groupe armé au Mali

Les hélicoptères néerlandais AH-64D Apache ont effectué un raid contre un groupe armé au Mali

Depuis le mois de Mai 2014, l'Armée de l'Air Royale Néerlandaise déploie au Mali, plus précisément à Gao, sur le camp Castor, quatre hélicoptères d'attaque AH-64D Apache qui sont intégrés à la MINUSMA (Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au MAli).

Ce déploiement de ces quatre hélicoptères, aux côtés de forces spéciales, d'un contingent d'hélicoptères de transport Chinook, et d'instructeurs, a pour but de mener "des missions de reconnaissance et d'escorte" au profit des troupes au sol des soldats de la MINUSMA, issus, en majorité, de différents pays africains. Par ailleurs, les AH-64D "agissent aussi comme un moyen de dissuasion (démonstration de force), ou d'appui-feu".

C'est dans ce cadre là qu'un équipage d'un hélicoptère Apache néerlandais a ouvert le feu, hier Mercredi 20 Janvier, sur un groupe armé qui appartenait vraisemblablement à la CMA (Coordination des Mouvements de l’Azawad), qui regroupe plusieurs mouvements indépendantistes installés dans le Nord du Mali.

Dans un communiqué, la MINUSMA a écrit que "cet après-midi, la MINUSMA a été contrainte de recourir à la force en réponse à des tirs directs à l’arme lourde sur ses casques bleus à Tabankort, située à environ 200 km au Nord de Gao". Cette ouverte du feu "a été effectuée conformément à son mandat qui l’autorise à user de la force pour protéger les populations civiles, son personnel et ses biens en cas d’attaque ou de danger imminent".

Avant de procéder à ces tirs de destruction, la MINUSMA aurait procédé à des tirs de sommation envers le véhicule d'où provenaient ces tirs. Mais cette version des faits est réfutée par un porte-paroles du MNLA qui affirme qu'aucuns tirs de semonce n'ont eu lieu, et que la CMA "a été aujourd’hui la cible de bombardements aériens effectués par l’aviation de la MINUSMA. Ces bombardements, survenus à proximité de Tabankort, ont entraîné des morts et des blessés dans nos rangs". Selon l'agence de presse Reuters, cinq combattants ont été tués, et plusieurs autres ont été blessés à la suite de ces tirs.

Cet affrontement, un de plus, rappelle que le Nord du Mali est encore une région de tensions, qui n'est pas totalement pacifiée, et où les négociations entre le gouvernement malien et les groupes rebelles indépendantistes sont loin d'être terminées.

Photo : (c) Armée de l'Air Royale Néerlandaise - Tir de roquettes depuis un AH-64D Apache néerlandais.

Partager cet article

Commenter cet article