Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le porte-avions Charles de Gaulle a appareillé et se dirige vers le Moyen-Orient

Le porte-avions Charles de Gaulle a appareillé et se dirige vers le Moyen-Orient

Les lecteurs assidus de Defens'Aero, et ceux qui suivent de près les actualités concernant le déploiement de nos forces armées ne seront pas surpris d'apprendre que le porte-avions français, le Charles de Gaulle, vient d'appareiller de son port d'attache de Toulon afin de partir pour une mission de plusieurs mois à destination du Moyen-Orient, et de l'Inde.

Au mois de Novembre et de Décembre, les journaux Le Télégramme et L'Opinion, avaient révélé l'information et ce départ en opération de l'unique porte-avions français, sans pour autant donner des précisions concernant ses missions, ainsi que les lieux précis de son déploiement. C'est désormais chose faite puisque l'Etat-Major des Armées a officialisé ce départ hier Mardi 13 Janvier dans un communiqué.

Exercice avec la Marine Indienne :

Ce dernier indique le Charles de Gaulle a quitté Toulon "pour rejoindre l’Océan Indien où il sera déployé en opérations durant plusieurs mois", dans le cadre du déploiement qui s'intitule "Arromanches". Selon l'EMA, ce nouveau départ "vise à assurer une mission de présence opérationnelle et de pré-positionnement dans cette zone stratégique pour la France. De plus, il permettra également de développer et d’entretenir nos relations et nos échanges avec les différents pays partenaires présents et leurs forces armées". Les Rafale M et les Super-Etentard Modernisés vont s'entraîner avec, sans doute, les Mig-29K de la Marine Indienne, dans le cadre de "l'exercice aéromaritime franco-indien Varuna".

Lutte contre l'Etat Islamique en Irak :

Bien que le communiqué ne l'indique pas, ou qu'il y fait plutôt une référence subtile en disant que "le GAN est à tout moment en mesure d’adapter et modifier son programme en fonction des évolutions de la crise au Levant et des besoins de la coalition pour répondre rapidement aux décisions des autorités politiques", les marins français seront engagés au sein de l'opération Chammal, contre l'Etat Islamique. La France déploie déjà des moyens aériens contre ces jihadistes avec six Mirage 2000D, neuf Rafale, un ravitailleur C-135FR, des forces spéciales, ainsi qu'un Atlantique II.

Coopération avec le Royaume-Uni et les Etats-Unis :

Ce déploiement, comme son nom "Arromanches" l'indique, "mettra à l’honneur la coopération avec nos alliés américains et britanniques". C'est également un hommage au port artificiel construit par les Alliés devant la ville d'Arromanches en Juin 1944, et un rappel du premier porte-avions français de l'après-guerre.

Au cours de sa mission, les 2 600 marins vont être "amenés à opérer sous contrôle opérationnel américain afin d’éprouver et renforcer notre niveau d’interopérabilité et de coopération et ainsi entretenir notre capacité à conduire ensemble des opérations de haute intensité". Par ailleurs, l'EMA indique que "la frégate anti-sous-marine britannique HMS Kent rejoindra le GAN en mer Rouge".

Constitution du Groupe Aéronaval :

Autour du porte-avions, le Groupe Aéronaval (GAN) est constitué d'un état-major embarqué, du Groupe Aérien Embarqué (GAE) comprenant douze rafale M, neuf Super-Etendard Modernisés, un E-2 Hawkeye, ainsi que quatre hélicoptères, de la frégate de défense aérienne Chevalier Paul et de son hélicoptère Caïman Marine, du pétrolier-ravitailleurs Meuse, et enfin, d'un sous-marin nucléaire d’attaque.

Vœux aux armées du Président de la République :

Le porte-avions est actuellement en Mer Méditerranée afin de réceptionner l'ensemble de son GAE. Il partira uniquement une fois que le Président de la République François Hollande aura prononcé son discours pour annoncer ses vœux de l'année 2015 aux militaires français, ou plutôt, aux marins présents sur le bateau.

L'opération Chammal prolongée après le vote à l'Assemblée Nationale :

Hier Mardi 13 Janvier, les députés français ont massivement approuvé, par 488 voix contre 1, leur feu vert à la prolongation de l'intervention des forces françaises en Irak contre l'État Islamique. Les opérations ayant débuté il y a quatre mois, ce vote, qui fait suite à une après-midi consacrée à un hommage aux victimes des attentats qui ont eu lieu en France, est obligatoire et il est prévu par la Constitution.

Photo : (c) Cyril Davesne / Marine Nationale - Vue générale du porte-avions Charles de Gaulle avec sur le pont six Rafale M, trois SEM, un Hawkeye, ainsi que deux hélicoptères Super Puma.

Partager cet article

Commenter cet article