Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Colombie a cloué au sol la totalité de sa flotte de Kfir après quatre crash

La Colombie a cloué au sol la totalité de sa flotte de Kfir après quatre crash

Photo : (c) USAF - Deux Kfir de la Force Aérienne Colombienne se ravitaillent au cours d'un exercice Red Flag

Le 31 Décembre 2014, un Kfir appartenant à la Force Aérienne Colombienne s'est écrasé à proximité d'une base aérienne colombienne alors que l'appareil se trouvait en finale, quelques instants avant l'atterrissage.

Après l'éjection du pilote et l'aboutissement d'une enquête préliminaire, les autorités militaires colombiennes ont rapidement découvert que cet incident n'est pas une erreur du pilote, et qu'il ne provient pas de l’ingestion d'un corps étranger dans les entrées d'air de l'appareil. La panne, comme les précédents crash des Kfir colombiens, dont un qui a coûté la vie à un pilote, trouve sa source dans le réacteur J79-GE J1EQD de l'aéronef. Ce dernier se serait brusquement éteint alors que l'appareil était en basse altitude et à faible vitesse. Du fait de la situation dans laquelle se trouvait le Kfir, le pilote a pris la sage décision de s'éjecter, car il n'aurait pas eu le temps de le rallumer, avant de s'écraser.

C'est pourquoi, afin de préserver sa flotte de Kfir, récemment modernisée par l'entreprise israélienne Israel Aerospace Industries (IAI), la Force Aérienne Colombienne a pris la décision de maintenir au sol sa flotte de Kfir, qui s'élève à une vingtaine d'appareils de ce type, acquis, officiellement, en 2008.

Afin de faire la lumière totale sur ce crash et sur les problèmes qui touchent les Kfir, Bogota va envoyer à IAI le réacteur du dernier appareil qui s'est écrasé pour que des experts puissent examiner en précision le moteur. Par ailleurs, le Ministère colombien de la Défense a déclaré que de son côté il regardait et s'informait sur d'autres firmes afin qu'elles prennent le relais dans l'entretien des Kfir.

Selon les informations disponibles, bien qu'elles soient minces, les réacteurs J79-GE J1EQD ont occasionné la perte de quatre Kfir, dont trois biplaces et un monoplace, où un pilote colombien a perdu la vie dans l'un d'entres eux.

Partager cet article

Commenter cet article