Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Des A-10 Thunderbolt II auraient évité des missiles sol-air SA-7 au-dessus de l'Irak

Des A-10 Thunderbolt II auraient évité des missiles sol-air SA-7 au-dessus de l'Irak

Depuis l'engagement des Etats-Unis, et en particulier de l'US Air Force, au début du mois d'Août 2014 au-dessus de l'Irak et de la Syrie, afin de contrer l'avancée de l'Etat Islamique, les moyens aériens déployés dans la région se sont accentués, avec notamment l'envoi d'une douzaine de A-10 Thunderbolt II.

Ces appareils, connus mondialement pour leur grande robustesse et leur puissant canon, assurent une part non négligeable des missions air-sol contre les jihadistes, qui commencent de plus en plus à comprendre le fonctionnement et les contraintes des avions de la coalition, en se camouflant dans les villes, aux côtés des populations civiles.

Selon la secrétaire de l'US Air Force, Deborah Lee James, à compter du mois de Janvier 2015, les pilotes de chasse de A-10 "Warthog" ont assuré 11% des sorties aériennes dans le cadre de l'opération américaine Inherent Resolve, depuis leur déploiement à la fin du mois de Novembre 2014 (lire mon article à ce sujet).

Par ailleurs, au cours de ces missions, des A-10 ont été verrouillés par des missiles sol-air MANPADS. En effet, alors qu'un aéronef effectuait une mission dans la région de Mossoul, en Irak, au moins un A-10 Thunderbolt II aurait esquivé le tir de quatre missiles sol-air 9K32 Strela-2, portant le nom de SA-7 "Grail" pour l'OTAN. Comme la plupart des missiles sol-air portables (MANPADS), le SA-7, de conception soviétique, se verrouille sur les réacteurs d'une cible, à l'aide d'un capteur infrarouge.

Le A-10 Thunderbolt II est un aéronef solide et qui est sans doute capable de rentrer sur sa base en ayant subi des dégâts, qu'ils proviennent d'armes légères, voir de missiles sol-air, semblables à ceux utiliser dans cette guerre.

Partager cet article

Commenter cet article