Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Les forces françaises disposent d'une nouvelle piste d’aviation au Nord du Niger

Les forces françaises disposent d'une nouvelle piste d’aviation au Nord du Niger

En parallèle de l'opération Chammal en Irak, les forces françaises sont également engagées dans l'opération Barkhane, qui s'étale sur toute la bande sahélo-saharienne, et qui a pour objectif de lutter et de détruire les jihadistes qui se trouvent dans cette immense région de l'Afrique, en coopération avec les gouvernements de la Mauritanie, du Mali, du Niger, et du Tchad.

Afin d'avoir des appuis dans toute cette zone, qui est vaste de plusieurs milliers de kilomètres, la France a installé, ou renforcé, des importantes bases aériennes comme au Tchad (N'Djamena) ou au Niger (Niamey). A côté de ces "grosses bases", il existe aussi des installations moins importantes, plus petites, et qui ne sont pas utilisées en permanence, mais où des soldats français assurent leur protection, comme à Faya Largeau au Tchad, et dorénavant, Madama, au Nord du Niger.

En effet, selon l'Etat Major des Armées, le 04 Décembre dernier, un Casa CN-235 s'est posé pour la première fois sur cette toute nouvelle piste. Trois jours plus tard, c'est un Transall C-160 qui s'est à nouveau posé sur cette même piste afin de valider son opérabilité, là où sera implanté un "Détachement Temporaire au Nord Niger (DTNN)".

Afin de pouvoir utiliser cette piste, ce sont les "sapeurs du 25è Régiment du Génie de l’Air (25e RGA)" qui ont effectué les "travaux d’allongement et de revêtement de la piste d’aviation", entre "le 05 et le 30 novembre 2014". Selon l'EMA, les sapeurs avaient pour objectif de "réhabiliter une ancienne piste de 800 mètres et à l’allonger de 500 mètres afin de pouvoir accueillir les avions de transport tactique (ATT), et notamment le Casa « Nurse » médicalisé".

Ces travaux terminés, il faut maintenant construire "une extension de la piste de 500 mètres supplémentaires, pour arriver à une longueur définitive de 1800 mètres, ainsi que des aires aéronautiques, comprenant une bretelle, deux parkings aéronefs et plusieurs plots de stationnement pour les hélicoptères de manœuvre (HM)".

Cette nouvelle piste sera utilisée pour les "rotations aériennes et l’accélération de la montée en puissance du DTNN de Madama". La proximité de ce détachement avec le sud de la frontière libyenne permettra aux militaires français de maintenir la pression sur les jihadistes afin de les empêcher d'effectuer leur trafic et, pourquoi pas, de faire quelques incursions (discrètes) dans le territoire libyen... si cela n'est pas déjà fait.

Photo : (c) EMA - Atterrissage d'un C-160 Transall sur la piste de Madama.

Partager cet article

Commenter cet article