Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

L'Armée de l'Air se rapproche de l'intégration d'un pod canon sur les Mirage 2000D

L'Armée de l'Air se rapproche de l'intégration d'un pod canon sur les Mirage 2000D

Lors de sa mise en service en Avril 1993, le Mirage 2000D (D pour "diversifié") est un chasseur-bombardier de l'Armée de l'Air qui devient très vite le principal avion d'attaque au sol utilisé dans toutes les opérations extérieures depuis le Kosovo en 1999, en passant par l'Afghanistan, la Libye, le Mali, et tout récemment, l'Irak. Bien que l'appareil soit capable d'emporter et de tirer une grande diversité d'armements, et qu'il dispose d'un radar de suivi de terrain performant, il détient un point faible, qu'il lui a manqué lors de certaines missions : un canon interne.

Il y a quelques années de cela, ce manque n'était pas visible et ne se faisait pas véritablement sentir comme aujourd'hui, étant donné qu'en mission, le Mirage 2000D évoluait régulièrement avec des Mirage F1, ou des Jaguar. Ces appareils étant retirés du service, il ne reste plus que le Rafale. Cependant, ces derniers ne peuvent pas tout le temps assurer toutes les missions air-sol.

C'est pourquoi, depuis quelques temps maintenant, l'Armée de l'Air a cherché, à maintes reprises, à intégrer un pod canon sur les Mirage 2000D. Mais du fait que l'appareil soit biplace, et donc que sa structure soit basée sur les Mirage 2000B (appareil de transformation et d'entraînement), la structure interne n'a pas la place nécessaire afin d'accueillir un canon, comme c'est le cas sur les Mirage 2000-5F monoplaces.

L'intégration de ce pod canon est prévue depuis de longue date, mais en raison des rénovations surdimensionnées, et des coupes budgétaires qui touchent nos forces armées, cette intégration a été régulièrement remise à plus tard.

Mais cette donne devrait changer dans quelques semaines car selon mes informations, provenant de plusieurs sources différentes et concordantes, l'intégration d'un pod canon sur les Mirage 2000D devrait voir le jour dans les semaines à venir.

En effet, "après avoir revu à la baisse les possibilités, une rénovation a minima commence à se faire jour et devrait finalement être notifiée dans un mois environ", m'indique-t-on. Cette notification interviendrait vers la fin de l'année 2014, ou au début de l'année 2015. Cependant, la probabilité est plus forte qu'elle intervienne avant la nouvelle année étant donné que dans la majorité des cas, les contrats sont notifiés en fin d'année, comme c'est le cas récemment pour le programme Scorpion dans l'Armée de Terre, ou la notification concernant le contrat de mise en conditions opérationnelles (MCO) des A400M Atlas de l'Armée de l'Air et de la Royal Air Force.

La publication concernant l'étude d'un pod canon sur les Mirage 2000D pourrait faire penser qu'il s'agisse ici d'un "crash program" lié à l'Irak, mais ce n'est pas du tout le cas. En effet, cette notification servira à "étudier la possibilité de réaliser cette configuration", et "ensuite, si tout va bien, il est envisagé un marché de réalisation qui doit être passé en 2015". Un "crash program" a déjà eu lieu depuis le début de l'opération Chammal où "l'Armée de l'Air française plancherait sur le recours à des corps de bombes à effets atténués", comme l'indique Air & Cosmos dans son article du 18 Novembre (lire ici).

En ce qui concerne les détails de cette rénovation, et donc l'étude de l'intégration des pod canons, il s'agirait des pods qui ont été développés et construits par Dassault Aviation, destinés à être emportés par les Mirage F1, et vendus pour l'export. Comme ce fut déjà le cas il y a quelques années lors de premiers vols, ces pods seront montés sur le point avant gauche des Mirage 2000D, en symétrique des pod de désignation laser.

L'Armée de l'Air se rapproche de l'intégration d'un pod canon sur les Mirage 2000D

Photo : Pod canon monté sur un Mirage 2000D - Source : air-defense.net

En 2011, Dassault Aviation aurait réalisé des essais d'intégration sur les Mirage 2000D, mais très peu d'informations sont disponibles à ce sujet, et on ne sait pas quels ont été les résultats, si ils furent positifs ou moins bons. Depuis ce jour, aucunes autres évaluation ont été réalisées.

En ce qui concerne l'Armée de l'Air, elle pourrait avoir réalisé quelques petits tests de son côté, en plus de ceux qui ont déjà eu lieu les années précédentes, mais ces tests ne sont pas allés jusqu'à un point où il aurait été possible de déclarer le pod opérationnel pour les missions extérieures.

Photo : © C. Amboise / Armee de l'air - Mirage 2000D lors de l'Opération Harmattan au-dessus de la Libye.

Partager cet article

Commenter cet article

Jodel 14/12/2014 08:56

Si seulement ce POD canon pouvait arriver...

Ce serait une très bonne nouvelle...