Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Les F-16C du 18th Aggressor Squadron devraient changer de base avec l'arrivée du F-35

Les F-16C du 18th Aggressor Squadron devraient changer de base avec l'arrivée du F-35

Avec la montée en puissance et l'arrivée progressive du F-35A Lightning II au sein de l'US Air Force, et en particulier sur la base aérienne de Eielson, dans l'Alaska, la question se pose de savoir si les F-16C du 18th Aggressor Squadron, stationnés sur cette même base, doivent rester sur place, ou migrer vers une autre base aérienne.

C'est donc la question que se posent des officiers de l'US Air Force depuis quelques mois maintenant. Ces derniers ont notamment déclaré que "maintenant que nous avons identifié la base de Eielson pour accueillir des F-35A, nous devons maintenant déterminer si cette base est encore le meilleur emplacement pour les F-16C du 18th Aggressor Squadron".

L'escadron, qui fait voler 18 aéronefs, aurait la possibilité, selon ces mêmes officiers, d'être accueilli par deux bases aériennes américaines.

La première est la Joint Base Elmendorf-Richardson positionnée dans le sud de l'Alaska, et mise en oeuvre à la fois par l'US Air Force, ainsi que par l'US Army. Cette base, qui met en oeuvre des unités de l'US Army et des F-22A Raptor du 3rd Wing, a pour mission d'assurer la défense des intérêts américains situés dans l'Océan Pacifique.

La seconde est l'une des plus connues dans le monde entier, puisqu'il s'agit de la base aérienne de Nellis, dans le Nevada, qui peut notamment accueillir l'exercice Red Flag. Avec son espace aérien de plus de 12 000km² réservé aux tirs et aux exercices militaires, elle permet à tous les pilotes de chasse américains, mais pas seulement, de s'entraîner dans des conditions qui se rapprochent énormément des opérations aériennes de nos jours. Elle met en oeuvre le 64th Aggressor Squadron, équipé de 20 F-16.

Enfin, la troisième solution est tout simplement de conserver cette unité sur place, sur la base de Eielson donc.

Afin de choisir la base qui correspond le mieux aux besoins de l'US Air Force, une commission a été créée et doit "mener des enquêtes détaillées sur les sites des trois bases aériennes. Elle évaluera chaque emplacement en fonction des exigences opérationnelles et des entraînements, de l'impact potentiel sur les missions, sur les infrastructures disponibles, ainsi que le soutien au sol. Le coût de la mise en oeuvre de cet escadron sera également pris en compte, et calculé sur ces trois bases".

Une fois toutes ces données analysées, l'US Air Force devrait donner une première réponse au début de l'année 2015.

La base aérienne de Nellis dans le Nevada est la candidate favorite à cette "compétition". En effet, le 26 Septembre dernier, le 65th Aggressor Squadron, équipé de F-15C, a été dissout en raison des coupes budgétaires. Les dix-neuf aéronefs ont été redistribués au sein de plusieurs escadrons qui sont équipés de ce même appareil.

Par ailleurs, six F-15, plus un de remplacement, ainsi que neuf pilotes et 90 militaires ont été transférés au 64th Aggressor Squadron, équipé lui de 20 F-16. Ces six F-15 resteront au sein de cet escadron jusqu'en Mars 2015, avant d'être envoyés dans l'un des plus grands "cimetière d'avions" du monde, à Tucson, dans l'Arizona. Le reste des appareils, une douzaine, sera transféré au sein d'une unité de la Garde Nationale.

La dissolution de cet escadron de F-15C permet de faire de la place sur la base, et les F-16C pourraient très bien occuper les anciens locaux de ses confrères. De plus, la proximité avec le 64th Aggressor Squadron, qui est équipé de F-16C, permet de mutualiser les moyens, les aviateurs, ainsi que les équipements et les pièces des appareils.

Photo : (c) Philippe Carre - Album photo à voir ici - Décollage en post-combustion d'un F-16C du 64th Aggressor Squadron.

Partager cet article

Commenter cet article