Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le porte-avions Charles de Gaulle s’apprêterait à entrer en action en Irak début 2015

Le porte-avions Charles de Gaulle s’apprêterait à entrer en action en Irak début 2015

Au fil des semaines et des mois, l'opération Chammal en Irak se renforce et devient une opération où la France s'y consacre pleinement puisqu'elle déploie neuf Rafale de l'Armée de l'Air, un ravitailleur C-135FR, un avion de patrouille maritime Atlantique 2 de la Marine Nationale, la frégate antiaérienne Jean Bart, ainsi que des forces spéciales afin d'entraîner les forces armées irakiennes avec le matériel que la France leur a livré. Mais cet engagement pourrait encore s’accroître dans les semaines à venir, avec l'arrivée dans le golfe arabo-persique du porte-avions français Charles de Gaulle.

En effet, selon le quotidien français Le Télégramme, qui révèle l'information dans un article au sujet des coupes budgétaires, "le porte-avions Charles-de-Gaulle qui se prépare en secret à un appareillage vers le Golfe arabo-persique", devrait arriver sur zone "au début de 2015".

Actuellement, les jeunes, comme les moins jeunes, pilotes de chasse de Rafale M s'entraînement à des Appontages Simulés Sur Piste (ASSP) sur la base aéronavale de Landividiau, dans le Finistère. Des ASSP qui provoquent par ailleurs une polémique, qui n'a pas lieu d'être, en raison du bruit occasionné lors de ces exercices. Les marins procéderaient jusqu'à "près de 300 passages quotidiens en période d'ASSP", selon un riverain qui habite à proximité de la base. Soyons sérieux, Landivisiau, ce n'est pas Roissy-Charles de Gaulles... Par ailleurs, et selon le blog Le Mamouth, des Hawkeye E-2C de la Flottille 4F de la Marine Nationale seront également déployés en Irak, "mais plus tard".

La Marine Nationale met en oeuvre deux Flottille, la 11F et la 12F, qui sont équipées de Rafale M, ainsi que la Flottille 17F, équipée de Super Etendard Modernisés (SEM). Le Charles de Gaulle, qui peut emporter à son bord jusqu'à 40 aéronefs (Rafale M, SEM, Hawkeye, hélicoptères Dauphin), a notamment participé aux opérations en Afghanistan, et en Libye.

Photo : (c) Cyril Davesne / Marine Nationale - Catapultage d'un Rafale M, depuis le Charles de Gaulle.

Partager cet article

Commenter cet article

DE FOIARD 21/12/2014 08:20

LA PLACE DU CHARLES DE GAULLES EST DANS L OCEAN INDIEN
VOUS AVEZ MENACER LE CONSULAT DE CHINE DANS L OCEAN INDIEN

DE FOIARD 21/12/2014 08:18

SI JE SUIS MILLIONAIRE FRANCOIS HOLLANDE T EST MORT

vince 01/11/2014 17:19

"soyons serieux landivisiau n'est pas roissy" et vous ! vous etes serieux quand vous dites cela? avez-vous au moins connaissance de ce que c'est qu'un assp? pour avoir habité dans l'axe de la piste de landi je peux vous assurer que quand la navale fait ses assp et ceci jusqu'a 23h passé vous pouvez investir dans de la boule quiès voir meme de prendre des calmants car ces exercices se passent "au raz des toits" et un rafale n'a pas les memes contrainte de bruit qu'un avion de ligne donc réfléchissez avant de raconter n'importe quoi, c'est sur pour vous qui allez les voir a des meeting , tout est beau ça fait du bruit mais ça ne dur qu'une heure tout au plus .il est évident qu'ils ont besoin de s'entrainer, et je sais que les commandants successifs ont fait en sorte que les circuits d'approche ne soient pas les mêmes a chaque fois....mais les faits sont là , il y a de quoi devenir fou quand ils passent plusieurs heures d'affilés au dessus de votre tete avec les gaz en grand

DE FOIARD 21/12/2014 08:22

IL SONT PAYER

DE FOIARD 21/12/2014 08:21

ARRETE VOTE DELIRE

vince 02/11/2014 10:40

oui je connais l'éternel argumentaire des pseudos avantages liés a être riverains de la base , sauf que je n'étais pas riverain, j'habitais a 25km de landi et donc aucun avantage de quel que nature que se soit , tout ce que vous me dites je le sais deja et quand a ma connaissance du systeme elle est tout aussi grande que la votre vu que je bossais ausi sur la base et que je suis renrtré en "aero" par passion et pas seulement dans le "militaire"et sachez que je ne remet pas en cause la présence des marins mais je n'accepte pas de tel comparaison de la part de gens qui ne connaissent pas les regles du "privé" et de l'aviation commerciale en particulier , j'ai déja habité près d'aéroports et c'est nullement comparable avec le bruit que fait un "chasseur" POINT FINAL!!

jp 02/11/2014 10:03

Et pour finir oui je sais ce que c'est que des assp puisque je bosse à landivisiau et qui plus est en flotille, donc venez pas m'expliquer ce que c'est une assp. Personne ne vous a obligé à habiter derrière la base. Point final

Max 02/11/2014 05:58

Je pense que lorsque que vous vous installez près d'une base aéro, vous n'ignorez pas les contraintes! Pourquoi est-ce toujours les gens arrivés après la construction et l'utilisation de bases se plaignent toujours??
Ayant bossé 6 ans a Landivisiau, je sais que les riverains ne sont pas a plaindre niveaux avantages...
Si vous n'êtes pas content du bruit, comme le dit jp, déménagez...

Momo 01/11/2014 21:03

Et vous, avez vous au moins connaissance de ce qu'est un ASSP? de jour, de nuit . Avez vous conscience que depuis plus de 5 ans l'activité des marins est délocalisée, un mois de plus par an loin de leur famille pour vous épargner. Avez vous conscience du prix que cela représente de délocaliser cette activité? Pourriez vous expliquer les conditions dans lesquels les riverains de la BAN accèdent à la propriété? les poussent-ont à acheter? les encourages t'ont avec des avantages fiscaux alors? Ignorent-ils le bruits avant l'achat?
Donc faites partie de solutions et pas des problêmes

jp 01/11/2014 20:20

Juste une question, rappelez moi les avantages que vous avez grâce à la base qui s' entraîne afin de pouvoir vous protéger. Moi j'habite landivisiau et je crois bien que je paie pas les mêmes montant d'impots. De plus en periode de crise, ne crachez pas sur des emplois qu'on peut encore garder surtout dans notre secteur. Sinon une autre possibilité "demenager" alors arrtez de vous plaindre.