Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La France et le Royaume-Uni s'unissent pour le futur avion de combat de prochaine génération

La France et le Royaume-Uni s'unissent pour le futur avion de combat de prochaine génération

Il y a quatre ans, en 2010, la France et le Royaume-Uni ont signé le traité de Lancaster House, qui prévoit la mise en place d'une coopération dans le domaine militaire entre les deux pays, que ce soit dans l'équipement, dans la recherche, dans l'échange de données, ... C'est dans ce cadre que les gouvernements français et anglais ont accordé une enveloppe de 150 millions d'euros (120 millions de dollar) à deux grands industriels du milieu de l'aéronautique : Dassault Aviation et BAE Systems.

Ce contrat d'étude, qui s'étale sur deux ans et qui a été signé hier Mercredi 05 Novembre à Saint-Cloud, vise à "définir l’expression de besoin franco-britannique pour un Système de Combat Aérien Futur (SCAF)", selon le communiqué. Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, et Ian King, président exécutif (CEO) de BAE Systems, ont été notifiés de ce contrat via Laurent Collet-Billon, Délégué Général pour l’Armement (DGA), et Bernard Gray, Chief of Defence Materiel du Ministère Britannique de la Défense.

M. Trappier a déclaré que cette étude "assure aux entreprises Françaises et Britanniques de conserver leur excellence technologique qui est vitale pour leur compétitivité dans un environnement concurrentiel mondialisé", et M. King d'ajouter que "cette Phase de Faisabilité permettra aux industriels britanniques et français de travailler en étroite collaboration et jettera de solides bases pour envisager à terme un programme potentiel de démonstration du Système de combat aérien futur".

Le communiqué insiste sur le fait que durant ces deux années, les ingénieurs français et anglais appuieront leurs efforts sur "le développement de concepts pour un système opérationnel, ainsi que sur la maturation des principales technologies nécessaires à un futur système aérien de combat sans pilote à bord (UCAS) à vocation opérationnelle". A la fin de ces deux années de recherches, en 2016, les deux entreprises leaders, aux côtés de leurs partenaires comme Rolls-Royce, Selex ES, Snecma, et Thales, pourraient prolonger leur association afin de "développer un démonstrateur technologique d’UCAS à même de répondre aux futurs besoins militaires des deux nations".

Photo : (c) Dassault Aviation - Image de synthèse de ce que pourrait être le futur drone de combat.

Partager cet article

Commenter cet article