Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

L'intégration de la nacelle ASTAC sur les Mirage 2000D passe aux mains des experts du CEAM

L'intégration de la nacelle ASTAC sur les Mirage 2000D passe aux mains des experts du CEAM

Lorsque le Mirage F1 était encore en service au sein de l'Armée de l'air, celui ci avait la particularité de pouvoir mettre en oeuvre la nacelle de reconnaissance tactique ASTAC, pour Analyseur de Signaux TACtiques. Cette nacelle, ou pod, développée par le français Thales, a pour mission le suivi de l’environnement électromagnétique et la reconnaissance électronique tactique. Cette fonction inclut l’actualisation de la situation électronique générale et l’établissement de l’ordre de bataille électronique.

Cependant, avec le retrait du Mirage F1, l'Armée de l'Air se devait de l'intégrer sur un autre avion de chasse qui restait opérationnel, et c'est le Mirage 2000D qui a été choisi. Mais dès le départ, comme je l'avais déjà écrit sur ce site au mois de Mars et étant donné que ce travail d'intégration avait pris du retard, un trou capacitaire allait avoir lieu, puisque le Mirage F1 a quitté le service actif alors que la nacelle n'était pas encore qualifiée opérationnelle sur 2000D, ni par la DGA, ni par le CEAM.

Mais petit à petit, ce travail ce fait, et l'intégration progresse. Selon mes informations, "l'intégration de l'ASTAC sur 2000D avance" et c'est maintenant le CEAM (Centre d'Expériences Aériennes Militaires) qui prend en charge la suite des opérations. Il se dit également que "la partie du boulot de la DGA est finie et qu'apparemment, tout fonctionnerait nickel". Néanmoins, aucune information n'est disponible concernant le temps que mettra le CEAM de Mont-de-Marsan pour intégrer cette nacelle sur les Mirage 2000D.

Pour rappel, le Mirage 2000D n°646, immatriculé 118-MQ et appartenant à l'Escadron de Chasse et d'Expérimentation 5/330 "Côte d'Argent" (voir photo) a été vu en finale avant son atterrissage sur la base aérienne 120 de Cazaux, à la fin du mois de Mai 2014, et équipé du pod ASTAC. Cette base abrite notamment un site de la DGA Essai en vol, qui a pour but, en particulier, de réceptionner et qualifier les aéronefs, les armements, et les différents équipements qui seront en service au sein de l'Armée de l'Air.

Photo : (c) Swingwing / Droits réservés - Le Mirage 2000D équipé en point central de la nacelle ASTAC, en finale avec l'atterrissage

Partager cet article

Commenter cet article

location nacelles 23/02/2015 16:46

Merci beaucoup pour cet article. Ils sont de très bonnes nouvelles! :)