Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Document audio : Un pilote de chasse anglais entre en contact avec un aéronef qui ne répondait pas à la radio

Document audio : Un pilote de chasse anglais entre en contact avec un aéronef qui ne répondait pas à la radio

Photo (c) : Ministry of Defence UK - Un Typhoon de la Royal Air Force armé de missiles air-air.

« MLA1605 from the L9T47, I’m instructed by Her Majesty’s government of the UK to warn you if you do not respond you will be shot down »

Traduction : « MLA1605 de L9T47, je suis chargé par le gouvernement de Sa Majesté du Royaume-Uni de vous avertir que si vous ne répondez pas, vous serez abattu ».

Ce message radio a été prononcé Mercredi 29 Octobre par un pilote de chasse anglais, au personnel à bord de l'avion cargo letton An-26 qui a été intercepté dans le Sud-Est de l'Angleterre.

Les deux Typhoon de la Royal Air Force, qui ont décollé de la base aérienne Coningsby et qui appartiennent à la QRA (Quick Reaction Alert, comparable à la permanence opérationnelle en France), ont été "scramblés" pour un avion cargo qui ne répondait plus aux appels radios. Par ailleurs, un des Typhoon est passé en supersonique afin d'arriver plus rapidement à la hauteur de l'aéronef.

Les Typhoon britanniques ont obligé les trois personnes à bord de l'An-26 à poser leur appareil sur l'aéroport de Stansted, aux alentours de 17H00, heure locale. Interrogés par la police locale, les pilotes ont pu reprendre leur vol après que les officiers aient vérifié qu'il s'agissait bien d'une erreur du pilote, qui n'a pas changé le code de son transpondeur, et que le plan de vol était correct.

Les occupants de l'Antonov An-26 ont pu reprendre leur vol vers l'aéroport de Birmingham, lorsque tous les documents relatifs à cette interception ont été signés et classés. Une chose est sûre, les pilotes se souviendront sans doute longtemps de cette interception.

Depuis quelques semaines maintenant, la permanence opérationnelle britannique est régulièrement mise en oeuvre afin d'intercepter et d'identifier des aéronefs russes, en général des bombardiers Tu-95 "Bear", qui ont pénétré ou qui se sont fortement approchés de l'espace aérien britannique.

Partager cet article

Commenter cet article

Luis Lopes 04/11/2014 00:29

Well done.