Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Une très grande partie des Eurofighter Typhoon de l'Armée de l'Air espagnole sont cloués au sol

Une très grande partie des Eurofighter Typhoon de l'Armée de l'Air espagnole sont cloués au sol

Il y a deux mois, le média allemand Der Spiegel a publié des données, extraites d'un rapport qui devait rester confidentiel, et où l'on apprenait que seulement huit Eurofighter Typhoon de la Luftwaffe (armée de l'air allemande) sont en état de vol, sur les 109 appareils qu'elle met en oeuvre. Cette situation, qui nous laisse quand même assez perplexes devant ces chiffres, serait dû à budget trop peu élevé, et à une maintenance qui est constamment retardée, en raison d'un manque de pièce.

Au début du mois, une nouvelle information est publiée dans la presse allemande, qui fait état d'un problème de fabrication au niveau de "la partie arrière du fuselage de l’appareil, où un ébavurage insuffisant a été détecté sur une grande partie des fixations". Ce nouveau souci a obligé le consortium européen à ramener "la durée de vie de la cellule de 3 000 heures actuellement, à seulement 1 500".

Mais la Luftwaffe n'est pas la seule force aérienne à devoir faire face à des soucis techniques sur ses Eurofighter Typhoon. En effet, selon le quotidien espagnol El confidencial Digital, l'Ejercito Del Aire (armée de l'air espagnole) se retrouve avec "une poignée" de Typhoon qui sont pleinement opérationnels.

Le quotidien a fait savoir, par l'intermédiaire d'officiers de l'Ejercito del Aire, qui parlent sous couvert d'anonymat, que la grande majorité des Typhoon (désignation locale C.16) ne sont pas capables de prendre l'air, en raison de pannes, des pièces de rechange qui se font attendre, et des inspections qui sont constamment retardées. De plus, certains appareils auraient atteint leur nombre d'heures de vol avant une inspection approfondie, qui n'a pas encore été réalisée.

Toujours selon ces mêmes sources, sur les 44 Eurofighter qui font partie de la flotte espagnole, seul six appareils peuvent être utilisés pour mener des missions de police du ciel. Ces derniers, appartenant à l'Ala 11 et l'Ala 14, sont respectivement stationnés sur les bases aériennes espagnoles de Moron et d'Albacete.

Par ailleurs, au mois de Juin de cette année, lors d'une réunion organisée entre Anders Fogh Rasmussen, le secrétaire général de l'OTAN, et le Ministre espagnol des Affaires Etrangères José Manuel García-Margallo, ce dernier avait proposé l'envoi dans un pays de l'Est de l'Europe de quatre Eurofighter Typhoon, accompagnés par un Boeing 707, ainsi que deux frégates, de la Armada española (marine nationale espagnole), afin de soutenir les pays qui font face à la crise en Ukraine. Cependant, et avec la situation opérationnelle des C.16 espagnols, certains officiers espagnols ont demandé que des F/A-18 Hornet (désignation locale C.15) remplacent les Typhoon.

Toujours est-il que le Ministère espagnol des Affaires Etrangères a nié ces dernières déclarations et a indiqué que Madrid était toujours en mesure de déployer des Typhoon. Il en a aussi profité pour affirmer que ce qui était raconté au sujet des pénuries de pièces de rechange était faux.

Photo : (c) Ejercito del Aire - Un C.16 espagnol lors d'un atterrissage.

Partager cet article

Commenter cet article