Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le deuxième escadron de Rafale destiné à la dissuasion nucléaire sera opérationnel en 2018

Le deuxième escadron de Rafale destiné à la dissuasion nucléaire sera opérationnel en 2018

La dissuasion nucléaire française, qui est mise en oeuvre par, d'un côté la Marine Nationale avec quatre sous-marin nucléaires lanceurs d’engins (SNLE), et de l'autre l'Armée de l'Air avec les Rafale B de l'Escadron de Chasse 1/91 "Gascogne" et les Mirage 2000N de l'Escadron de Chasse 2/4 "La Fayette", va mettre en oeuvre un nouvel escadron Rafale.

En effet, lors de l'audition du Général Denis Mercier, Chef d’Etat-Major de l’Armée de l’Air, au sujet de loi de finances pour 2015, le 14 Octobre dernier, ce dernier a donné des précisions concernant l'intégration du second escadron nucléaire au sein des Forces Aériennes Stratégiques, après le retrait du service opérationnel des Mirage 2000N.

Selon le CEMAA, l'Armée de l'Air continue "de recevoir des Rafale destinés au deuxième escadron nucléaire qui sera opérationnel en 2018". Ces appareils fraîchement reçus "remplaceront les Mirage 2000N qui sont à bout de course", et qui sont entrés au sein de l'Armée de l'Air en 1988.

Quelques mois plus tôt, le CEMAA avait déjà annoncé quelques informations concernant ce futur escadron nucléaire, lors d'un interview dans le magazine DSI n°37. En effet, il a été dit, que "les premiers équipages commenceront leur transformation en 2015", et que l'escadron sera stationné sur la base aérienne 113 de Saint-Dizier, aux côtés de son homologue le 1/91 "Gascogne". De ce fait, la base aérienne d'Istres n'accueillera plus d'escadron de chasse après le retrait des Mirage 2000N, et ce déplacement sera réalisé afin de "faciliter l’entretien des compétences et rassembler nos avions biplaces"

Si l'on prend en compte les données publiées par le site RafaleFan, au 10 Octobre 2014, l'Armée de l'Air a reçu 51 Rafale biplaces, et doit recevoir, en 2015, dans le cadre de la LPM 2014-2019, 11 Rafale Air, toutes versions confondues. Quatre autres supplémentaires seront livrés en 2016.

Photo : (c) Armée de l'Air - Rafale B, armé du missile ASMP-A, et de missiles air-air MICA IR et EM.

A lire : Le coût de la dissuasion nucléaire ne représente que 0,15% du PIB, Zone Militaire, 12 Octobre 2014.

Partager cet article

Commenter cet article