Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Force Aérienne Grecque a retiré ses derniers A-7 Corsair II du service opérationnel

La Force Aérienne Grecque a retiré ses derniers A-7 Corsair II du service opérationnel

Au cours d'une cérémonie, organisée le Jeudi 16 et Vendredi 17 Octobre, la Force Aérienne Grecque (Hellenic Air Force) a officiellement retiré de son parc aéronautique les 28 derniers A-7 Corsair II qu'elle mettait en oeuvre.

Après 39 ans de bons et loyaux services, c'est sur la base aérienne d'Araxos, au centre de la Grèce, et au sein du dernier escadron grec, que les A-7EH pour les monoplaces, et que les TA-7H pour les biplaces, se sont posés pour la dernière fois de l'histoire, puisque la Grèce était le dernier pays opérateur du Corsair dans le monde.

Le Ministre grec de la Défense Dimitris Avramopoulos, entouré par des chefs d'Etat-Major, et d'anciens pilotes de chasse qui ont volé sur cet appareil, a déclaré que la Force Aérienne Grecque entrait dans une nouvelle ère, avec notamment les F-16 Block 50 et 52+, ou les Mirage 2000-5.

Afin de rendre un hommage à cet appareil si particulier, qui a volé avec les cocardes grecques pendant plus 440.000 heures de vol, des démonstrations ont été effectuées par des A-7 Corsair II, par le Solo Display grec évoluant sur F-16, ainsi que par des Mirage 2000-5, ou des RF-4E Phantom II. De plus, un A-7EH a reçu une livrée spéciale pour l'événement, pour le plus grand plaisir des photographes et du public, conviés à cette cérémonie.

Réceptionnés en 1975, les A-7 Corsair II de la Force Aérienne Grecque ont, dans les années qui ont suivi, reçu une modernisation, en particulier sur les équipements pour effectuer des vols de nuit, sur l'avionique, ainsi que sur le radar. Ces derniers temps, deux escadrons uniquement exploitaient cet appareil, le 335 Squadron "Tiger" et le 336 Squadron "Olympos", au sein du 116 Combat Wing.

Photo : (c) Hellenic Air Force - L'A-7EH Corsair II décoré pour le retrait de service de cet appareil.

Partager cet article

Commenter cet article