Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La flotte des Su-30 indiens est clouée au sol en raison d'une défaillance sur les sièges éjectables

La flotte des Su-30 indiens est clouée au sol en raison d'une défaillance sur les sièges éjectables

Il y a plus d'une semaine maintenant, Mercredi 15 Octobre, un Su-30 de la Force Aérienne Indienne s'est écrasé à proximité de la base aérienne de Lohegaon, dans l'Ouest de l'Inde. L'appareil, qui effectuait une mission d'entraînement, s'est écrasé dans un champ de canne à sucre, alors qu'il décollait, ou qu'il était en phase finale pour l’atterrissage, étant donné que l'appareil a été relativement bien "conservé", après avoir touché le sol (photo ici).

Les deux pilotes, qui se sont éjectés, ont été conduits à l'hôpital pour y suivre des examens médiaux et le Ministère indien de la Défense a déclaré qu'une enquête allait être lancée.

C'est à la suite de cet accident que la Force Aérienne Indienne a décidé de suspendre, encore une fois, tous les vols concernant sa flotte de 162 Su-30 MKI. Si les pilotes de chasse indiens, volants sur Su-30 ont l'habitude de voir leur flotte clouée au sol en raison de problèmes provenant de l’avionique ou des réacteurs, c'est la première fois que celle ci est maintenue à terre à cause de sérieux doutes sur les sièges éjectables zéro-zéro K-36DM de la société russe Zvezda.

En effet, bien que les circonstances soient encore assez floues, les sièges éjectables de l'aéronef accidenté il y a deux semaines se seraient déclenchés tout seul, sans que les pilotes n'aient tiré sur le poignée d'éjection.

Un responsable de la Force Aérienne Indienne, sous couvert d'anonymat et cité par les médias indiens, a déclaré que tous les Su-30 MKI vont être inspectés et en particulier les sièges éjectables de l'appareil. De plus, un des pilotes de chasse qui était dans l'aéronef au moment de l'incident a signalé "une éjection automatique du siège".

La Force Aérienne Indienne fait régulièrement les gros titres de la presse indienne en raison des nombreux crashs qui ont lieu en Inde. Sur les cinq dernières années, cinq Su-30MKI se sont écrasés, et ils ont été couramment interdits de vol, avec des problèmes sur les réacteurs, des pièces de rechange qui se font attendre, des infrastructures incomplètes, ou encore, les donnée de l'affichage tête haute qui disparaissent au cours des vols. Et les Su-30 ne sont pas les seuls à avoir des problèmes. Depuis Août 2011, et selon Flight Global, la Force Aérienne Indienne a perdu deux Su-30, huit Mig-21, trois Mig-29, trois Jaguar, deux Mirage 2000, et enfin, un Mig-27.

Photo : (c) Sirpa Air - Un Su-30 MKI de la Force Aérienne Indienne au cours d'un ravitaillement lors d'un exercice Garuda.

Partager cet article

Commenter cet article

petitmarmotin 29/10/2014 17:15

Il serait intéressant de savoir si tous les appareils perdus qui sont cités à la fin de l'article l'ont été en raison de problèmes techniques ou d'erreur de pilotage...

Defens'Aero 29/10/2014 18:38

Dans la quasi-totalité des cas, il s'agit de problèmes techniques.
Cependant, en ce qui concerne les crash des Mig-21, réguliers et très nombreux, les erreurs de pilotage sont aussi avancées.
La majorité des jeunes pilotes de chasse de l'Armée de l'Air Indienne sont envoyés dans des escadrons équipés de Mig-21. Or, ces anciens appareils sont très instables en vol, et difficiles à piloter pour des jeunes pilotes.

Loïc.