Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

L'histoire méconnue du Mig-21US Fishbed qui a volé sous immatriculation française

L'histoire méconnue du Mig-21US Fishbed qui a volé sous immatriculation française

Si il y a bien une école qui est peu, voir très peu connue, c'est l'EPNER.

L'Ecole du Personnel Navigant d'Essais et de Réception, sous la tutelle de la Direction Générale de l'Armement (DGA), a été créée en 1946, et a pour but de "former les équipages impliqués dans les vols d'essais". Implantée sur la base aérienne 125 d'Istres, aux côtés des Forces Aériennes Stratégiques, les élèves, qui ont la particularité d'avoir, au minimum 1.500 heures de vol ainsi que la qualification de Chef de Patrouille pour les pilotes issus de la chasse, vont être formés, au sol comme en l'air, afin de tester les appareils qui vont intégrer la flotte opérationnelle des unités françaises, et ceux qui sont déjà intégrés, et qui vont recevoir, par exemple, de nouveaux équipements.

Outre les pilotes d'essais français, cette école, a déjà formé plus de 2.000 élèves, de 24 pays étrangers, à des métiers comme pilotes d'essais expérimentaux, ingénieurs et techniciens navigants d'essais, mécaniciens navigants d'essais, contrôleurs aériens d'essais, ...

A ce titre, les élèves de l'EPNER, au fil des ans, ont eu la chance de voler sur des dizaines et des dizaines d'aéronefs différents, que ce soit des hélicoptères ou des avions de chasse. Outre les appareils de fabrication française, comme le Mirage 2000, l'Alpha Jet, le Falcon, le Mirage III, le Fennec, la Gazelle, et j'en passe, les aviateurs ont pu aussi évoluer sur des appareils étrangers, comme le F-16, le F/A-18, le Tornado, l'hélicoptère Blackhawk, et même... sur Mig-21US Fishbed !

En effet, en raison de l'augmentation du coût de mise en condition opérationnelle des Mirage III, qui étaient utilisés par les pilotes d'essais afin de tester les aéronefs utilisant uniquement des commandes hydrauliques, sans assistance électronique, un contrat a été passé avec une PME française, créée pour l'occasion, afin d'utiliser ce Mig-21, immatriculé F-ZAGR, aux mêmes fins que les Mirage III.

Ce Mig-21, qui était issu de l'armée de l'air tchécoslovaque, a également servi comme preneur de prises aériennes pour des tests sur les sièges éjectables. De 1999 à 2003, l'EPNER a donc compté un Mig-21US au sein de sa flotte aérienne. Plutôt insolite...

Photo : (c) Vincent Marien, via Airliners.net - Le Mig-21 français, immatriculé F-ZAGR.

Partager cet article

Commenter cet article

Rémi Duquesne 23/10/2014 18:59

il était temps de le révéler... Peur de la honte...