Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un Atlantique II de la Marine Nationale effectue une mission de reconnaissance au-dessus de l'Irak

Un Atlantique II de la Marine Nationale effectue une mission de reconnaissance au-dessus de l'Irak

Après les Rafale de l'Escadron de Chasse 3/30 "Lorraine" de l'Armée de l'Air, c'est au tour des pilotes et du personnel naviguant de la Marine Nationale d'effectuer des missions de reconnaissance au-dessus de l'Irak, avec un patrouilleur maritime Atlantique II.

En effet, et selon l'Etat Major des Armées, l'appareil, déployé sur la base aérienne 104 d'Al Dhafra aux Emirats Arabes Unis depuis "le début du mois", a conduit une mission d'environ dix heures au-dessus de l'Irak. Cet Atlantique II, appartenant à la Flottille 23F, et habituellement stationné sur la base aéronavale de Lann-Bihoué, avant de voler en Irak, effectuait des vols ISR (Intelligence - Surveillance - Reconnaissance) dans le "Golfe arabo-persique et le Nord de l’Océan Indien, au titre des missions de connaissance et d’anticipation".

Afin de recueillir du renseignement sur "les positions tenues par les combattants de Daesch", ou Etat Islamique, les pilotes réalisent un parcours semblable à celui qui est réalisé à l'occasion des missions au-dessus des océans. En effet, que ce soit dans la bande sahélo-saharienne, au-dessus d'une mer, ou en Irak, grâce aux grande étendues de ces zones géographiques, les pilotes vont établir un quadrillage du territoire en question.

Quant aux pilotes de chasse de l'Armée de l'Air, ces derniers continuent de mener des missions de reconnaissance avec leur nacelle de reconnaissance RECO-NG. La dernière mission effectuée par ces appareils remonte au 16 Septembre. Accompagnés par un ravitailleur C-135FR, les Rafale sont restés en vol pendant environ cinq heures afin "d'absorber" le maximum de données nécessaires à des frappes prochaines.

L'EMA indique que ces missions sont exécutées "en coordination avec les Irakiens, les Emiriens et nos alliés dans la région", mais précise également que "cette action conjuguée des moyens permet à la France de renforcer sa capacité d’appréciation autonome de la situation". D'autres missions, du même type, s'envoleront "dans les jours à venir", toujours depuis la BA104.

Photo : (c) EMA - Un Atlantique II au roulage, sur la base aérienne 104 d'Al Dhafra, aux Emirats Arabes Unis.

Partager cet article

Commenter cet article

Luis Lopes 19/09/2014 00:34

Its good to know that on the Day X you all are ready. Thanks.