Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Les missions aériennes se poursuivent en Irak

Les missions aériennes se poursuivent en Irak

Débutées le 19 Septembre afin de soutenir les forces armées irakiennes et kurdes, les Rafale de l'Armée de l'Air ont mené une seconde opération au-dessus de l'Irak, dans la matinée du Samedi 20 Septembre.

Dans le communiqué publié par l'Etat Major des Armées, ce dernier indique que les deux Rafale étaient armés de bombes air-sol guidées laser GBU-12, et ils étaient également équipés d'une nacelle de désignation laser Damoclès. Un ravitailleur C-135FR (Ouf, il vole encore...) accompagnait les Rafale de l'Escadron de Chasse 3/30 "Lorraine" dans cette nouvelle mission.

Contrairement à la première mission où des frappes avaient eu lieu, ici, ce ne fut pas le cas. En effet, cette sortie, organisée le Samedi 20, "s'inscrivait dans le cadre d'une mission dite de "dynamic targeting". Il s'agit pour les équipages de se tenir prêts à assurer des frappes en cas d'identification de cibles d'opportunité au sol". La zone où les Rafale ont opéré est également différente de la première mission, puisqu'au lieu de survoler le Nord-Est de l'Irak, les Rafale, "en contact permanent avec le Centre Opérationnel Aérien américain d'Al Udeid, au Qatar, chargé de la coordination des moyens engagés sur zone", ont survolé le Nord-Ouest de Bagdad.

Jean-Marc Tanguy, responsable du blog Le Mamouth, rappelle qu'en Libye, "pour trouver les cibles parfaitement camouflées au sol, l'Armée de l'Air avait pris l'habitude -comme ce fut le cas hier [le 19 Septembre, NDLR]- de faire travailler ensemble les "muds" et l'ATL-2, qui se chargeait de déceler l'adversaire dans le fouillis du sol".

Sur zone pendant deux heures, les pilotes de chasse français n'ont pas eu à délivrer leur armement, mais l'EMA précise que "ces missions, qu'elles soient orientées vers des cibles d'opportunité ou prédéfinies, visent à assurer un soutien aérien aux forces armées irakiennes dans leur lutte contre le groupe terroriste Daech".

Par ailleurs, un Airbus A310 de l'Escadron de Transport 3/60 "Estérel" a réalisé, Samedi 20 Septembre, un aller-retour entre la France et l'Irak. A l'aller, l'aéronef de l'Armée de l'Air a acheminé dix tonnes de "fret humanitaire, principalement constitué de couvertures, de tentes et de kits "hygiène" ". Arrivé à Erbil à 01h00 du matin, il en est reparti vers 04h00 pour atterrir à Roissy-Charles de Gaule, en France, à 09h00. A son bord se trouvait pas moins de 135 réfugiés qui ont fuit les combats et l'avancée des jihadistes de l'Etat Islamique. Il s'agissait de la quatrième opération d'aide humanitaire destinée aux populations irakiennes et kurdes.

Photo : (c) ECPAD - Un Rafale après avoir réalisé des frappes, le 19 Septembre dernier.

- Tous les articles sur l'opération Chammal en Irak -

Partager cet article

Commenter cet article