Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Force Aérienne Royale d'Oman retire du service ses derniers Jaguar

La Force Aérienne Royale d'Oman retire du service ses derniers Jaguar

En Mars 1977, la Force Aérienne Royale d'Oman a officiellement réceptionné son premier Jaguar, construit par la société franco-anglaise SEPECAT. A cette époque, la commande portait sur l'achat de dix Jaguar monoplaces (Jaguar OS) et de deux autres, en version biplace (Jaguar OB). En 1982, une seconde commande est lancée, avec, cette fois, la livraison de huit monoplaces, et de deux biplaces.

Plus de trente ans plus tard, plus précisément le 6 Août 2014, et au cours d'une cérémonie organisée à cette grande occasion, Oman a officiellement retiré les derniers Jaguar (six Jaguar monoplaces et quatre biplaces) qui étaient en service au sein de son parc aéronautique, au 8è Escadron de la Royal Air Force d'Oman.

Pour remplacer et compenser le départ à la retraire de ce "vieux guerrier", Oman met en oeuvre une flotte de douze F-16C et D Block50 (douze doivent encore être livrés), ainsi que dix Hawk 203. A partir de 2017, ce pays, entouré par le Yémen à l'Ouest, la mer d'Arabie à l'Est et l'Arabie Saoudite avec les Emirats Arabes Unis au Nord, va commencer à recevoir des Eurofighter Typhoon. La commande, passée en 2012, prévoit la livraison de douze aéronefs, ainsi que huit appareils d'entraînement Hawk, avec un soutien technique, pour un montant total d'environ 4,5 milliards de dollars.

Photo : (c) Tony Foster - Deux Jaguar omanais en formation.

Les Jaguar omanais sont connus dans le monde entier pour leurs "low pass" spectaculaires...

Partager cet article

Commenter cet article