Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Les Etats-Unis lancent un appel d'offres pour un nouveau bombardier à long rayon d'action

Les Etats-Unis lancent un appel d'offres pour un nouveau bombardier à long rayon d'action

Développé par Northrop et mis en service en Avril 1997, le B-2A Spirit est le bombardier furtif le plus célèbre de l'US Air Force. Cette aile volante, qui a participé à des campagnes de bombardement au-dessus du Kosovo, en Irak, en Afghanistan, ou plus récemment en Libye, voit son âge augmenter année après année. C'est pourquoi, il y a quelques jours, le Pentagone a officiellement lancé un appel d'offres visant à compléter la flotte des 19 Stealth Bomber qui sont en service au sein du 509th Bomb Wing, sur la base aérienne de Whiteman, dans le Missouri.

Bien que les B-2A ont subi une rénovation de l'avionique, des systèmes informatiques, et une amélioration des liaisons satellites, ces appareils vont devoir se partager les missions opérationnelles avec les nouveaux bombardiers développés par le programme appelé Long-Range Strike Bomber (LRS-B). Pour répondre à cet appel d'offres, deux entreprises américaines sont en concurrences : Northrop-Grumman, face à Lockheed Martin, qui s'associe avec Boeing. Le Pentagone devrait faire son choix au Printemps 2015 et l’entrepreneur sélectionné devra développer et faire construire entre 80 et 100 bombardiers dans les vingts prochaines années à venir. Ils devraient, petit à petit, remplacer les vénérables B-52 Stratofortress, et une partie de la flotte des B-1 Rockwell.

L'USAF a demandé plusieurs exigences vis-à-vis de ce futur bombardier, que Air&Cosmos rappelle dans son article : "L'USAF expliquait vouloir développer un appareil long rayon d'action, capable de pénétrer le réseau de défense adverse, utilisant des technologies déjà éprouvées et au coût abordable...". Un coût abordable qui s’élèverait aux alentours de 550 millions de dollars (398 millions d'euros), étant donné les tensions qui existent entre le Congrès américain et les généraux des forces armées américaines, qui ont du mal à s'entendre sur de multiples points, en cette période de rigueur budgétaire.

Grâce à la mise à niveau effectuée par Northrop-Grumman, les B-2A Spirit pourront rester au sein du parc aéronautique des Etats-Unis au moins jusqu'en 2058. D'ici là, l'US Air Force devrait avoir une certaine quantité de ces nouveaux bombardiers dans son inventaire.

Photo : (c) Northrop-Grumman - B-2A Spirit en vol.

Pour aller plus loin : Et si ce nouveau bombardier avait déjà pris l'air ? (En anglais).

Partager cet article

Commenter cet article