Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau

Le Vendredi 27 Juin dernier, la Flottille 17F a organisé les 40 ans du mythique Super-Etendard sur la base aéronavale de Landivisiau, dans le Finistère. C'est dans un caractère assez privé que s'est déroulée cette cérémonie puisque des officiers généraux de la Marine Nationale, des représentants de l'avionneur Dassault Aviation, ayant contribué à la conception ou aux essais de cet avion, les officiers commandants la base aéronavale, ainsi que le personnel de la 17F , accompagnés par une flopée d’anciens ayant connu l’appareil dans cette flottille ou dans d’autres, ont pu assister à la cérémonie. Seuls quelques représentants de certains médias ont été acceptés à cette journée.

Pour célébrer cet anniversaire, la 17F a entièrement peint un Super-Etendard d'une superbe livrée noire et or, qui n'a pas volé, étant donné qu'il s'agissait d'un appareil réformé. Il finira en stèle (ou plus péjorativement "pot de fleurs"), devant la base aéronavale de Lanvéoc-Poulmic. A l'occasion, la Marine Nationale a convié à l'événement le Breguet Alizé n°59, de l’association Alizé Marine, et le Morane Saulnier MS760 Paris, de l’association Armor Aéro Passion.

D'autres Super-Etendard Modernisés (SEM) étaient stationnés aux côtés de ces appareils, et ils représentaient les dernières missions opérationnelles des SEM au-dessus de l'Afghanistan ou de la Libye. De ce fait, les invités ont pu profiter d'un appareil exposé avec des lanceurs bi-bombes GBU-49, d'un second SEM avec un pod d’illumination laser et d'un troisième aéronef avec l’incontournable AM-39 Exocet qui a fait sa réputation de tueur au cours de la guerre des Malouines, en 1982, aux mains de pilotes Argentins. Autre originalité de l’exposition statique, un Falcon 50M et un Xingu de patrouille maritime, qui étaient ici pour faire un clin d’œil à l’Amiral Xavier Magne, dont son adieu aux armes était célébré ce même jour, car celui-ci a fortement œuvré au regroupement de l’aviation embarquée et de l’aviation de patrouille maritime sous le même commandement d’Alavia (Amiral commandant l’aviation navale).

Le Rafale M n°27 de la Flottille 11F, qui rentrait tout juste du Nato Tiger Meet 2014, qui avait lieu en Allemagne, a rendu une petite visite lors de cette cérémonie. Tout une image, puisque la Flottille 17F, la dernière à être équipée du Super-Etendard Modernisé, doit être transformée sur Rafale M en 2016.

Lors de cette journée commémorative, qui rendait hommage aux pilotes et aux personnels qui sont décédés alors qu'ils travaillaient sur cet appareil, des démonstrations en vol ont été effectuées par les pilotes de la Marine Nationale, en particulier pour la prise d’arme et de l’adieu aux armes de l’Amiral Xavier Magne. Outre le passage en formation de deux SEM, deux Rafale M, du Paris et de l'Alizée, un autre SEM a effectué une présentation dynamique, afin de clouer cette journée anniversaire.

Une soirée festive a, par la suite, été organisée sur cette même base, mais dans un cadre privée, étant donné que la presse n'était pas conviée à cet événement.

Interrogé par notre correspondant sur place, Louis Maloux, le Commandant de la Flottille 17F, a indiqué qu'il n'avait pas connaissance de projets visant à, entre autres, revendre ou rétrocéder à l’Argentine des SEM français dont les capacités sont largement supérieures à la version sud-américaine. Cependant, Buenos Aires pourrait être intéressé par des pièces détachées des Super-Etendard , ou par des équipements permettant de moderniser à moindre frais ses appareils. Une coopération forte s'est installée entre la France et l'Argentine, qui dispose de 14 types de cet appareil, et des pilotes argentins continuent de venir une à deux fois par an à Landivisiau, pour entretenir quelques compétences sur simulateurs.

Des Super-Etendard seront également utilisés lors de la guerre Irak et l'Iran, entre 1980 et 1988. En effet, ce sont pas moins de cinq machines qui ont été prêtées à l’Irak (quatre entre Octobre 83 et Juin 85, et une d’Octobre 83 à Avril 84). Ces Super-Etendard portaient les numéros : 65, 66, 67, 68, et 69. Au préalable, six pilotes irakiens ont été formés en France, à Landivisiau, en 1983. Par ailleurs, l’un d’entre-eux se tuera aux commandes du n° 67, lors d’une mission de guerre contre l’Iran.

Copyright photos : toutes photos Olivier FOLLEA -

Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau
Le Super-Etendard fête ses 40 ans à Landivisiau

Partager cet article

Commenter cet article

killerloux 02/07/2014 00:27

Très belles photos ! merci d'avoir partagé.
"40 ans que l'on SUE...40 ans que l'on SEM ! "

Air Power 30/06/2014 11:26

Le pilote Irakien, le Lieutenant Kamal, sera en fait abattu par un F-4E Iranien le 2 avril 1984 au commande du n°67 (c/n 81).