Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

C'était le Mirage F1. . .

C'était le Mirage F1. . .

L'Armée de l'Air, ainsi que des dizaines de pilotes de chasse, qu'ils soient dans le civil ou encore en activité, en compagnie d'aviateurs, tel que les mécaniciens, les officiers de renseignement, ... ont, sur la Base Aérienne 118 de Mont-de-Marsan, dit adieu au mythique Mirage F1.

Développé en seulement neuf mois par les ingénieurs de chez Dassault Aviation, le Mirage F1, toutes versions confondues, sera employé sur les divers théâtres d'opérations auxquels les armées françaises ont participé. On retrouve notamment les Balkans avec l'ex-Yougoslavie, évidemment, le contient africain, avec la Libye, le Mali, le Tchad, La Centrafrique. Mais le Moyen-Orient a aussi accueilli les Mirage F1, lors de la Guerre du Golfe, ou encore, en Afghanistan. Les pays baltes ont eu la chance d'avoir leurs espaces aériens protégés par les Mirage F1-CR, de l'Escadron de Reconnaissance 2/33 "Savoie".

De multiples versions du Mirage F1 ont existé au fil des ans, au sein de l'Armée de l'Air : Mirage F1-C utilisé pour l'interception, qui sera vite équipé d'une perche de ravitaillement en vol. Le F1-CT (Chasse Tactique), en temps qu'appareil d'appui au sol. Le F1-CR (Chasse Reconnaissance), utilisé, comme son nom l'indique, pour la reconnaissance, avec des équipements qui seront particulièrement utiles en Afrique, que ce soit pour les troupes conventionnelles, ou les Forces Spéciales. Il existe encore de nombreuses autres versions, destinées à l'export

Cette cérémonie donc, avec la présence des équipes de présentation de l'Armée de l'Air, comme les Ramex Delta sur Mirage 2000N, le Rafale Solo Display, la patrouille des Cartouche Doré, et la Patrouille de France, avec également un F/A-18 Hornet suisse, et un Tornado allemand, marque la fin de la légendaire "fléchette" du ciel, après 41 années de bons et loyaux services.

Bien que les traditions de l'ER 2/33 "Savoie" soient mises en sommeil, les derniers Mirage F1 encore en service évolueront sur certains meeting cet été : A Cazaux les 21 et 22 Juin, pour les 80 ans de l'Armée de l'Air, et au meeting aérien de la base aérienne 133 de Nancy-Ochey, les 5 et 6 juillet 2014. Enfin, le véritable dernier vol, sous les cocardes françaises, aura lieu le 14 Juillet, au-dessus des Champs Elysées.

Une démonstration est particulièrement appréciée, il s'agit de la démonstration tactique faite par deux Mirage F1, et qui rappelle l'honorable et illustre patrouille : Voltige Victor. (Une vidéo est disponible sur la page Facebook de ce blog, en cliquant ici !).

Mais avec un peu de chance, et de discutions (surtout), il est possible que les derniers Mirage F1-CR et B (biplaces), soient revendus à des pays qui cherchent à remplacer certains appareils, ou à compléter leur flotte. C'est le cas, comme je l'avais déjà exprimé sur ce blog, du Maroc, qui cherche à acheter les biplaces restants. Pour le reste, et selon le Journal de l'Aviation, "un pays d'Amérique latine serait intéressé par l'achat", mais également le Botswana, un pays d'Afrique du Sud, qui veut remplacer ses F-5 Tiger II.

1973 - 2014... C'était le Mirage F1...

Photo : Capture d'écran vidéo de l'AA - Quatre Mirage F1 en vol, porteurs chacun d'une livrée spéciale.

Page Facebook de l'ER 2/33 "Savoie".

Partager cet article

Commenter cet article