Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Dassault, Alenia et Airbus veulent développer un drone MALE européen

Dassault, Alenia et Airbus veulent développer un drone MALE européen

En Juin 2013, lors du Salon du Bourget à Paris, Dassault Aviation, Airbus Defence & Space et Alenia Aermacchi avaient indiqué vouloir collaborer sur un drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance), étant donné la dépendance des pays européens, tels que le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, l'Italie, qui achètent et mettent en oeuvre des drones d'origine américaine (MQ-1 Predator, MQ-9 Reaper), ou israélienne (Harfang).

Les trois grands principaux constructeurs en matière de Défense ont publié, hier Lundi 19 Mai, dans un communiqué commun, leur intention de développer "un système de drone européen de prochaine génération", qui serait disponible "d’ici 2020".

Avant d'envoyer leur proposition aux Ministères de la Défense et aux gouvernements de la France, de l'Italie et de l'Allemagne, les équipes des trois avionneurs ont mis en place "une phase de définition", qui organise "le partage des tâches". Grâce à cette phase de définition, les trois pays vont déterminer leurs besoins, en coopération avec leurs forces armées et leurs industriels.

Une fois cette phase de définition terminée, les pays européens devront alors s'engager et accepter ce programme, intitulé "MALE 2020". Le risque d'échec étant limité, selon les trois entreprises, par cette fameuse phase de définition, qui permet "d’éviter les développements additionnels en cours de production et de réduire au maximum les risques financiers et techniques". Mais les états devront faire un choix rapidement, car et selon les industriels, "le calendrier [...] est aujourd’hui critique pour pouvoir respecter cet objectif".

D'après les informations de Air & Cosmos, ce drone MALE devrait "être doté de moteurs à réaction, avoir une capacité à se poser de manière automonome et être homologué pour des vols en métropole. Il devrait également intégrer des capteurs et système de fabrication exclusivement européenne".

Cependant, lors de la conception de la Loi de Programmation Militaire 2014-2019 (LPM), aucun budget n'a été prévu pour ce genre de programme. De plus, l'Armée de l'Air a récemment réceptionné ses deux premiers drones MQ-9 Reaper, et le Ministère de la Défense va certainement devoir faire face (encore et toujours...) à de nouvelles coupes budgétaires.

Photo : (c) Dassault Aviation - Démonstrateur de drone de combat européen, le nEUROn. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Partager cet article

Commenter cet article