Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Boeing arrête la production du C-17 Globemaster trois mois plus tôt que prévu

Boeing arrête la production du C-17 Globemaster trois mois plus tôt que prévu

Lundi 07 Avril, le constructeur aéronautique américain Boeing a déclaré qu'il allait fermer sa ligne de production de l'avion de transport C-17 Globemaster III durant la moitié de l'année 2015, au lieu de la fin d'année.

La décision touche pas moins de 2.500 personnes, en particulier les travailleurs qui de l'usine qui se trouve en Caroline du Sud et qui emploie 2.200 personnes. Il y a également des usines en Arizona et en Géorgie. Pour se justifier, l'avionneur précise que la décision a été prise en raison de " l'état actuel du marché et du calendrier des commandes".

Etant donné que l'US Air Force a réceptionné tous les 223 C-17 qui étaient commandés, Boeing construit les derniers transporteurs pour des clients à l'export. Les commandes qui ont été faites par des pays étrangers n'ont pas permis de maintenir une production au-delà de 2015. Boeing envisage également de construire treize appareils supplémentaires, sur ses fonds propres.

Le C-17 Globemaster est entré en service en 1993. Depuis, il est mis en oeuvre par huit pays comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Australie, le Canada, le Qatar, les Emirats Arabes Unis, l'Inde et le Koweït. L'OTAN dispose également de trois appareils. Ils permettent aux pays qui sont membres de l'Alliance de disposer de transporteurs stratégiques. C'est le programme SAC (Strategic Airlift Capability).

A titre d'indication, le C-17 Globemaster est le troisième appareil de transport le plus utilisé dans le monde, après les King Air, et les C-130 en première place. Il y a environ 255 C-17 qui volent dans différents forces armées du monde. De plus, ce quadrimoteur représente à lui seul 6% de la flotte totale d'avions de transport dans le monde.

Photo : Neil Jones - C-17 Globemaster III de la Royal Air Force (Royaume-Uni).

Partager cet article

Commenter cet article