Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Disparition du vol MH370 : Le point sur la situation

Disparition du vol MH370 : Le point sur la situation

Dans la nuit du Vendredi 07 au Samedi 08 Mars, un Boeing 777-200 de la compagnie malaisienne Malaysia Airlines disparaît des écrans radars.
Le contact avec l'appareil, qui effectuait la liaison entre Kuala Lumpur (Malaisie) et Pékin (Chine), a cessé à 1h20 locales, ou 18h20 à Paris. Le vol MH370, qui transportait 239 passagers devait se signaler aux contrôleurs aériens du Vietnam, chose qu'il n'a pas fait, alors qu'il survolait la mer entre la Malaisie et Ho Chi Minh-Ville.
Parmi ces 239 passagers, se trouvait douze membres d'équipages ainsi que quatorze nationalités différentes dont quatre Français et 154 passagers chinois. Il y avait aussi 38 Malaisiens, sept Indonésiens, six Australiens, cinq Indiens, trois Américains, deux Néo-Zélandais, deux Ukrainiens, deux Canadiens, un Russe, un Italien, un Néerlandais et un Autrichien.
Le pilote de l'avion, qui avait intégré la compagnie en 1981, totalisait 18.000 heures de vol et avait 53 ans. Le copilote était lui âgé de 27 ans. Il est nécessaire de préciser qu'aucun signal de détresse n'a été envoyé.

Des questions autour de deux passagers :

Deux personnes, avec de faux passeports, auraient embarqué dans l'appareil. Cette situation remue beaucoup de questions, y compris celle de l'acte terroriste, que l'on verra plus bas dans cet article. Les deux passeports utilisés ont été volés en 2012 et en 2013 et appartiennent, respectivement, à un autrichien et un italien. Le premier ressortissant vit actuellement chez lui, en Autriche et le second, continue ses vacances en Thaïlande. Les autorités des deux pays d'Europe ont confirmé ces dires.

Des recherches internationales :

Pour retrouver le Boeing 777, plusieurs pays de la région et les Etats-Unis participent activement aux recherches et des moyens importants sont déployés, aériens comme maritimes. Il est assez difficile de savoir le nombre et le type d'avions et de navires utilisés par les pays.

Les Philippines ainsi que la Malaise ont mobilisé des avions de surveillance et trois navires.
La Chine dépêche également deux bâtiments de guerre.
Le Vietnam participe aux recherches avec un avion, deux hélicoptères et quatre navires.
Etant donné la présence de ressortissants américains dans la disparition du Boeing, les Etats-Unis ont envoyé l'USS Pinckney, appartenant à la 7ème flotte américaine. Ce navire était en manœuvre dans la région et pourrait arriver sur zone dans la journée du 10 Mars. Il transporte deux hélicoptères qui pourront appuyer les efforts des pays de la région. Un avion de surveillance et de reconnaissance P-3C Orion doit décoller de sa base aérienne américaine d'Okinawa au Japon.
Dans l'après-midi des débris ont été retrouvés en mer mais rien ne prouve qu'il s'agisse de ceux du vol MH370. De plus, « deux de nos avions ont détecté deux traînées de carburant d'une longueur d'environ 15 à 20 kilomètres, en parallèle et à environ 500 mètres l'une de l'autre », a déclaré un général vietnamien. Deux navires ont été envoyés dans cette zone pour analyser la composition des liquides.
Au total, 75 bateaux et 22 avions et hélicoptères participent aux recherches pour tenter de retrouver l'appareil, dans une zone de 50 miles nautiques, selon le directeur général de l'aviation civile malaisienne.

Quelques pistes possibles :

Une source malaisienne, qui est au cœur de l'enquête, a déclaré que l'avion aurait pu se désintégrer en vol, lorsqu'il se trouvait à son altitude de croisière, qui est de 35.000 pieds. Si cette option est celle qui se révèle la bonne, la recherche des débris de l'appareil se révélera difficile en raison de l'étalement des morceaux du Boeing 777.

Avec la question des deux individus qui ont embarqué avec de faux passeports, une enquête pour terrorisme a été ouverte. De plus, deux personnes sont également considérées comme « suspectes ». Selon le média américain CNN, ces quatre individus auraient acheté leurs billets ensemble.

Le Chef de l'Armée de l'Air malaisienne a indiqué, et selon les relevés des radars de son armée, que l'appareil aurait fait demi-tour n vol, pour rentrer sur Kuala Lumpur.

La perte de contrôle de l'appareil, un événement météorologique important, l'arrachage d'une pièce de l'avion en vol, … peut également être responsable de cette disparition.

En conclusion :

Pour l'instant, aucun piste n'est privilégiée et tous les cas de figures sont minutieusement étudiés pour tenter d'apporter une réponse à la perte de ce Boeing 777. Des enquêteurs américains aident leurs homologues malaisiens et le FBI participe aux enquêtes pour tenter de trouver l'identité des individus qui ont embarqué avec de faux papiers.

La compagnie Malaysia Airlines, qui met en oeuvre l'appareil, a précisé aux familles qu'elles devaient "s'attendre au pire".

Ce matin, les autorités qui sont chargées de cet accident ont indiqué que les débris retrouvés hier n'appartiennent pas au Boeing, et que des recherches navales autour d'un éventuel radeau de survie ont été lancées.

Photo : Jai Balmer - Un Boeing 777-200 de la compagnie Malaysia Airlines.

________________________

Mise à jour 10/03 - 19h30 : La nappe de carburant observée en mer ne correspond pas au fioul utilisé par les avions mais plutôt par les navires. De plus, le "radeau de survie" observé dans la journée du 10 Mars était tout simplement un amas de détritus qui flottaient à la surface de l'eau.

Partager cet article

Commenter cet article