Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Opération Sangaris en Centrafrique : C'est parti !

Opération Sangaris en Centrafrique : C'est parti !

Aujourd'hui 05 Décembre, l'ONU a donné le feu vert à la France pour déclencher l'opération militaire en Centrafrique.

Appelée "Sangaris", en référence à un papillon rouge, le vote a été adopté unanimement par les quinze membres du Conseil de Sécurité aux alentours de 16h20.

Le texte qui a été voté autorise les soldats français à "prendre toutes les mesures nécessaires pour soutenir la Misca (force africaine en RCA) dans l'accomplissement de son mandat". La Misca aura quant à elle pour but premier de "protéger les civils et rétablir l'ordre et la sécurité, stabiliser le pays et créer les conditions propices à la fourniture d'aide humanitaire."

L'armée française jouera un rôle d'interposition puisqu'elle devra protéger les civils, rétablir l'ordre et protéger les intérêts français, comme ses ressortissants ou l'ambassade de France. Elle ne devra prendre parti pour un camp ou pour un autre. S'ajoutera aussi la sécurisation de l'aéroport de Bangui et les principales routes où doivent passer les convois humanitaires.

Le nombre de soldats français sur place doit atteindre 1.200 dans quelques jours, alors que 600 militaires sont déjà à Bangui.

Pour ce qui est de l'aide apportée par les pays amis, Londres prévoit une "aide logistique limitée", grâce à un C-17 Globemaster. L'envoi de soldats britanniques n'est pas à l'ordre du jour. Concernant la Belgique, cette dernière pourrait "prêter" un Airbus A330 pour le transport des soldats sur le contient ainsi qu'un ou plusieurs C-130 Hercules pour le transport des troupes au sien de la RCA.

Les Airbus de l'Escadron de Transport 3/60 effectuent déjà la liaison entre le continent africain et la France, pour acheminer le gros des soldats.

A la sortie du Conseil de Défense restreint, qui avait débuté à 18h15 en compagnie du CEMA Edouard Guillaud, de Jean-Yves Le Drian (Min de la Défense), de Laurent Fabius (Min des Affaires Etrangères) et de Manuel Valls (Min de l'intérieur), le président François Hollande a déclaré que «La France n’a pas d’autre objectif que de sauver des vies humaines».

Partager cet article

Commenter cet article